Gymnaestrada

C’est la magie de la Gymnaestrada

Donatella Romeo 17.07.2015 18:07

Vous avez fait de nombreuses compétitions en individuel et tourné pendant deux ans avec le Cirque du Soleil. Qu’est-ce qui change au moment de se produire à la Gymnaestrada ?

C’est extrêmement différent parce que, là, on est huitante à tirer à la même corde. Quand j’étais au Cirque du Soleil, c’était mon job d’être au top. A la Gymnaestrada, on se produit aussi pour faire plaisir au public, mais il y a également le fait de tout donner pour le groupe. On joue un peu plus entre nous. La différence n’est pas sur la performance, mais sur ce que l’on ressent à l’intérieur parce qu’on donne le maximum pour le public et pour l’équipe.

Cela fait plus de deux ans que vous travaillez pour trois fois cinq minutes de passage. N’est-ce pas frustrant ?

Non, parce qu’il faut voir l’expérience comme un tout qui s’est déroulé sur deux ans. Ce sont deux ans de répétitions, de camps, de rigolades et de souvenirs ensemble. Ces six jours de Gymnaestrada ou ces trois productions hyper intenses de cinq minutes ne sont que l’apothéose de tout cela.

Après Dornbirn, c’est votre seconde participation à la Gymnaestrada. Que pensez-vous de cette édition ?

Comme on  vient de terminer nos productions, je me suis surtout concentré sur ce point et je suis allé voir ce que faisaient les autres. C’était vraiment chouette parce que j’ai vu des techniques incroyables et émouvantes. Et puis, il y a cette magie de la Gymnaestrada qui fait que tout le monde participe et que le show ne s’arrête jamais vraiment. Il y a toujours un groupe qui fait une démo ici ou là. Cette ambiance est vraiment cool.

Y a-t-il des productions que vous comptiez absolument voir ?

Il y a des groupes que je voulais voir comme les Japonais de Kokushikan, certains Autrichiens réputés pour leurs acrobaties ou les Danois qui sont très forts en tumbling et mini-trampoline. Et puis, il y a les groupes suisses dont on connaît le niveau comme le Groupe Fribourg dont la mise en scène m’a vraiment plu. Je pense que je suis allé voir une dizaine de groupes suisses. Mais globalement, le programme se fait au fur à mesure et surtout grâce au bouche-à-oreille

L’actu en images

Journal de Morges
Concert de l'Harmonie du Pontet
L'Haromine du Pontet donnait sa soirée annuelle à Bussigny le 13 mai.
Journal de Morges
Sortie bateau avec les aînés
Mercredi 17 mai, les aînés ont pu profiter du soleil pour leur ...
Journal de Morges
Mérites sportifs et culturels de Bussigny
L'unions des sociétés locales et la commune de Bussigny ont remis ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Cossonay
L’association La Motte qui Botte a été créée au ...
Morges
C'était le... 1er décembre 1976
Morges
La cour du Bluard se prépare à accueillir pour la ...
Web

le reste de l'actualité web

Montricher
L'union fait parfois la force et c’est ce qu’on se dit ...
FAIT DIVERS
Un important dispositif a été déployé jeudi en fin de ...
Apples
Les vins de Paysans solidaires de la région morgienne ...
L'Isle
Les Cuivres du Mont-tendre ont fêté dans une ambiance de ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Irène Golay et Benoît Croset participeront cet été à ...
Saint-Prex
Chaque semaine, nous partons à la rencontre de ces ...
Région
La maison Bolle a fait fort lors de la 1re édition des ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
La crème de la nouvelle génération de l’humour sera à ...
Patinoire
La convention qui régit l’utilisation de la patinoire ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Depuis quatre ans, des amateurs de jardinage se ...
Hockey
En mettant l’accent sur des partenariats avec les clubs ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Graffitis
Le passage dénivelé de la gare de Saint-Jean a été ...
Edition N° 20
ven 19.05.2017
Edition de la semaine