C'était le...

Bernard Clavel reçoit la bourgeoisie d’honneur

Gilbert Hermann 14.07.2017 10:07

«La Municipalité de Reverolle, ensuite de la décision du Conseil général du 8 juillet 1985, désireuse de remettre un témoignage de sa reconnaissance et de donner une marque de haute estime, déclare agréger l’écrivain Bernard Clavel en qualité de bourgeois d’honneur de la commune de Reverolle, considérant son œuvre littéraire et le renom qu’un de ses ouvrages a donné à notre village. La Municipalité exprime ainsi sa reconnaissance pour l’amitié qu’il nous a témoignée.» Ainsi est libellé le diplôme qu’Erhard Tschanz, alors syndic de Reverolle, a remis le samedi 24 août 1985 au célèbre écrivain, récipiendaire du Prix Goncourt en 1968 et Académicien Goncourt de 1971 à 1977. La cérémonie s’est tenue en la Maison de Commune sous la présidence de René Besson, président du Conseil général.

À lire aussi: Ciel gris sur la plage de Préverenges.

L’octroi de cette bourgeoisie d’honneur s’explique par l’attachement que Bernard Clavel portait à notre région. «Bien que je ne sois pas né sur cette terre, je m’y sens chez moi. Cette rive du Léman et son arrière-pays font partie de ma géographie sentimentale», écrit-il dans la postface de «La Lumière du Lac», dont l’action se déroule en partie à Morges et à Reverolle. Car c’est dans ce village, et plus précisément chez ses amis Colette et Pierre Sauter, que Clavel a écrit ce livre, mais aussi «L’Ami Pierre».

Clavel s’était documenté auprès du syndic de Morges Xavier Salina, et de l’archiviste communal Benjamin Jotterand, sur ce qu’était la ville au XVIIe siècle. Car, disait-il, «on peut prendre des libertés car les héros de roman appartiennent davantage au rêve des romanciers qu’à la réalité dont ils sont inspirés. Je n’ai pas la prétention de faire des romans historiques. Mais il convient cependant de savoir ce qu’était la ville de Morges à cette époque et comment on y vivait.» C’est à Morges que, à l’occasion des Fêtes du Rhône de 1956, Bernard Clavel avait reçu son premier prix littéraire des mains de Paul Chaudet, président de la Confédération, en présence du général Henri Guisan, pour «L’Ouvrier de la Nuit».

 

L’actu en images

Journal de Morges
Soirée de l'Envol 2018, Tolochenaz
Le 11 février 2018, le choeur mixte l'Envol présentait sa ...
Journal de Morges
Silent Party, Morges 2018
Le 2 février 2018, la Ville de Morges organisait une Silent Party ...
Journal de Morges
Mélodie de Brichy/La Paysanne 2018, Gollion
Le 4 février 2018, La Mélodie de Brichy/La Paysanne présentait son ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Sévery
Petite entité du mariage qui se prépare au Pied du Jura, ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Rarement citée ou reconnue, mais toujours sur le ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Tête à tête
Il y a dix ans, Michèle Villard était à l’origine du ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Près de trois ans après avoir mis un terme à sa ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

St-Prex
Mercredi soir, la Municipalité saint-preyarde a déposé ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
La subvention communale au Livre sur les quais ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
En place depuis l’an 2000, Yvan Schwab est la figure ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Dans la digne lignée des cinq «experts» de 2017, trois ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
A une large majorité, les membres de l’organe libérant ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Dorigny
Le travail du professeur morgien a été salué lors d’une ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Le Morgien de 27 ans s’est distingué en se voyant ...
Ballens
Après six années à la tête de l’Auberge communale, ...
Penthalaz
Le «mini-Paléo» du Gros-de-Vaud a dévoilé ses premières ...
Morges
Après presque un an de chantier, la responsable du salon ...
Morges
Le 31 janvier, après 35 années d’activité, elle cessera ...
Edition N° 06
ven 16.02.2018
Edition de la semaine