C'était le...

Bernard Clavel reçoit la bourgeoisie d’honneur

Gilbert Hermann 14.07.2017 10:07

«La Municipalité de Reverolle, ensuite de la décision du Conseil général du 8 juillet 1985, désireuse de remettre un témoignage de sa reconnaissance et de donner une marque de haute estime, déclare agréger l’écrivain Bernard Clavel en qualité de bourgeois d’honneur de la commune de Reverolle, considérant son œuvre littéraire et le renom qu’un de ses ouvrages a donné à notre village. La Municipalité exprime ainsi sa reconnaissance pour l’amitié qu’il nous a témoignée.» Ainsi est libellé le diplôme qu’Erhard Tschanz, alors syndic de Reverolle, a remis le samedi 24 août 1985 au célèbre écrivain, récipiendaire du Prix Goncourt en 1968 et Académicien Goncourt de 1971 à 1977. La cérémonie s’est tenue en la Maison de Commune sous la présidence de René Besson, président du Conseil général.

À lire aussi: Ciel gris sur la plage de Préverenges.

L’octroi de cette bourgeoisie d’honneur s’explique par l’attachement que Bernard Clavel portait à notre région. «Bien que je ne sois pas né sur cette terre, je m’y sens chez moi. Cette rive du Léman et son arrière-pays font partie de ma géographie sentimentale», écrit-il dans la postface de «La Lumière du Lac», dont l’action se déroule en partie à Morges et à Reverolle. Car c’est dans ce village, et plus précisément chez ses amis Colette et Pierre Sauter, que Clavel a écrit ce livre, mais aussi «L’Ami Pierre».

Clavel s’était documenté auprès du syndic de Morges Xavier Salina, et de l’archiviste communal Benjamin Jotterand, sur ce qu’était la ville au XVIIe siècle. Car, disait-il, «on peut prendre des libertés car les héros de roman appartiennent davantage au rêve des romanciers qu’à la réalité dont ils sont inspirés. Je n’ai pas la prétention de faire des romans historiques. Mais il convient cependant de savoir ce qu’était la ville de Morges à cette époque et comment on y vivait.» C’est à Morges que, à l’occasion des Fêtes du Rhône de 1956, Bernard Clavel avait reçu son premier prix littéraire des mains de Paul Chaudet, président de la Confédération, en présence du général Henri Guisan, pour «L’Ouvrier de la Nuit».

 

L’actu en images

Journal de Morges
Woodstock
Les 8 et 9 septembre 2017, Jacques Saugy et ses élèves proposaient ...
Journal de Morges
Challenge Gottraux 2017
Dimanche 10 septembre 2017 avait lieu le traditionnel Challenge ...
Journal de Morges
20 ans Harmonie du Bourg, Cossonay
Samedi 9 septembre, l'Harmonie du Bourg de Cossonay fêtait ses 20 ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Saint-Prex
Du haut (c’est une façon de parler vu sa taille) de ses ...
Cossonay
Dans le cadre de son 20e anniversaire, l’Harmonie du ...
Lavigny
Les magiciens ne sont pas parvenus à faire disparaître ...
Web

le reste de l'actualité web

Lonay
La météo a contraint les artisans à se presser à la ...
Bussigny
Début septembre, les Bussignolais ont vécu au rythme des ...
Morges
Avec 2300 entrées réparties sur les 24 soirées, ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Bussigny
Grâce à une restructuration complète de sa page web, la ...
Morges
Pour la rentrée, le Conservatoire de l’ouest vaudois ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Jeudi prochain, les musées, galeries et ateliers ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Durant tout l’été, des visites guidées de la ville ont ...
Etoy
Melissa Pritchard a remporté le classement féminin d’une ...
Morges
Véritable défi lancé aux cyclistes aux heures de pointe, ...
Course
Après plus de 37 kilomètres parcourus, la 23e édition du ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Mont-tendre
Sur l’initiative d’un Morgien, la buvette d’alpage du ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

2e ligue
Ce soir, Pied du Jura reçoit Aubonne dans un derby à la ...
Edition N° 36
ven 15.09.2017
Edition de la semaine