4e Ligue

Coachs de luxe pour le foot des talus

Benoît Cornut 17.08.2017 17:08
Jordi Peracaula et Jean-Marc Dupuis sont tout sourires depuis leur arrivée en quatrième ligue.

Au moment de mener l’échange avec Jordi Peracaula et Jean-Marc Dupuis, le constat est flagrant: les deux entraîneurs présentent des similitudes étonnantes. Plutôt habitués à la plus haute division cantonale, ils ont atterri dans des clubs évoluant deux ligues plus bas cet été. La proximité ne s’arrête pas là, les deux villages étant limitrophes et leur équipe fanion se trouvant dans le même groupe. Enfin, et c’est sans doute le plus important, ces deux clubs sont ambitieux et ne cachent pas leur désir de grimper d’une ligue dans les deux ans à venir. 

À quelques heures de débuter le championnat dans une catégorie de jeu qui leur est inconnue, dans quel état d’esprit se trouvent les deux coachs? Rencontre.

Choc des cultures

«Le premier choc, c’est les vacanciers, glisse Jordi Peracaula, coach du FC Lonay IA. Il y a certains joueurs que je n’ai pas encore vus et que je ne vais rencontrer qu’après le début du championnat. Ça repousse les échéances pour l’assimilation des principes de jeu», regrette le nouvel homme fort d’En Faclay.  Une vision que partage son homologue Jean-Marc Dupuis. «C’est déjà chaotique en deuxième ligue, alors là, je vous laisse imaginer... J’avais un match cette semaine, et ceux qui ne se sont pas encore entraînés sont restés chez eux. Il faut être tolérant, mais aussi exigeant avec les joueurs, je ne compte pas faire de cadeaux. Et puis c’est une marque de respect pour ceux qui ont joué le jeu depuis le début. C’est ce que l’on nous demande d’amener, une ligne de conduite claire et de la compétitivité.»

À lire aussi: Saint-Prex - Forward: le duel au sommet.

Cette dimension «amateur» propre aux ligues inférieures n’a toutefois pas dégoûté les deux coachs, qui trouvent un réel plaisir à y donner leurs sessions d’entraînement. «Le déshonneur de la quatrième ligue, je le prends volontiers, ironise Jean-Marc Dupuis. Je crois que quand on a la passion de communiquer et de transmettre, cela ne dépend pas uniquement du niveau des joueurs. Et je dirais même qu’en descendant, on retrouve des valeurs et des passionnés.» 

Son confrère acquiesce. «J’ai été surpris de voir combien les joueurs peuvent être réceptifs. Ils écoutent et ont envie d’appliquer ce qu’on leur demande. Alors il est certain que techniquement ça ne vaut pas la deuxième ligue et que certains ont des notions tactiques limitées. Mais dans l’intention, ils sont très bons. De toute manière, cela dépendra d’eux. S’ils sont prêts à prendre ce que je souhaite leur transmettre, à adhérer à ma philosophie, alors je suis convaincu qu’on pourra réaliser de très belles choses et qu’ils pourront beaucoup progresser. »

Forte concurrence

Les deux entraîneurs sont en effet très exigeants et présentent un profil dont rêverait la majorité des équipes de 4e ligue. Avec des effectifs qui n’ont pas subi de départs massifs et qui ont terminé respectivement deuxièmes et troisièmes l’année dernière, Lonay et Echandens se présentent comme les favoris d’un groupe qui paraît tout de même assez relevé. «Quand j’écoute mes joueurs, j’entends parler de finales, mais ça va être très compliqué, tempère Jean-Marc Dupuis. J’ai cru comprendre que Renens a construit une équipe pour monter, sans parler d’Echichens qui a engagé un entraîneur d’expérience. Certains matchs seront cruciaux et il s’agira de bien les négocier.» 

Dur de lui donner tort. Rien que dans le district, le club du Grand Record souhaiterait également prendre l’ascenseur avec sa deuxième garniture et ainsi combler l’écart de ligues avec sa première équipe. La venue de Patrick Ferrari, longtemps stratège de la «Une» d’Echichens, s’inscrit dans ce sens. Avec de nombreuses arrivées en provenance de Foot Région Morges, le groupe apparaît aussi jeune que talentueux. La lutte entre ces trois équipes, toutes dotées d’entraîneurs réputés pour leur expérience de la deuxième ligue, s’annonce donc féroce.

Pour rappel, le premier tour de la saison dernière avait vu un quatuor Bussigny, Echandens, Lonay et Echichens faire la course en tête au sein du groupe. Si le premier était parvenu à accrocher la promotion, les trois autres formations avaient échoué. Celles-ci paraissent toutefois mieux équipées que lors de leur précédent exercice, ce qui promet une fois de plus de bouillants derbys et une saison très alléchante dans le sud du district. 

 

L’actu en images

Journal de Morges
15e fête à la noix
Le samedi 16 septembre, dans le cadre de la semaine du goût, le ...
Journal de Morges
Woodstock
Les 8 et 9 septembre 2017, Jacques Saugy et ses élèves proposaient ...
Journal de Morges
Challenge Gottraux 2017
Dimanche 10 septembre 2017 avait lieu le traditionnel Challenge ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Tolochenaz
Les opposants à la votation de l’an dernier ont été ...
Féchy
Cette année, la Fête du raisin met à l’honneur le Pays ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

2e Ligue
Le Morgien Fatih Yaman et le joueur du FC Pied du Jura ...
Web

le reste de l'actualité web

Morges
Depuis le 15 mars, c’est une évolution journalière que ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Tête à tête
Grégoire et Antoine sont des enfants morgiens. Leurs ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Vallée de Joux
Dans la forêt du Risoud poussent des arbres centenaires. ...
C'était le...
C'était le...31 décembre 1995
Sévery
Après une longue gestation, le Moulin de Sévery ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Demain le Théâtre des Trois P’tits Tour lance sa ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
L’exposition consacrée à Audrey Hepburn et Hubert de ...
Fusion
François Delay est le nouveau pilote du projet de fusion ...
Yens
Mercredi matin à Yens, commune de résidence d’Isabelle ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Ce n’est pas tous les jours que quatre musiciens ...
POLITIQUE
La citoyenne de Yens n'a pas pesé dans lors de ...
Edition N° 37
ven 22.09.2017
Edition de la semaine