Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Spécial gymnasiens

Des graines pour préserver le patrimoine

Noémie Klopfenstein, Anouck Mauris et Célestine Gudet 27.12.2019 10:38
Le Laxton Superb, une variété de pois datant du 19e siècle. Pro Specie Rara

On ne trouve que quelques variétés de pommes sur le marché...Ne vous êtes-vous jamais demandé s’il en existait d’autres?

Il y a une cinquantaine d’années, après la guerre, le besoin en nourriture a fortement augmenté. Des variétés de fruits et légumes ayant un meilleur rendement ou correspondant mieux aux critères du consommateur ont donc été importées de l’étranger et les variétés plus locales peu à peu oubliées. De nos jours, ces anciennes variétés sont plutôt menacées par la méconnaissance et le désintérêt tant du public que des cultivateurs.

Mais alors, comment les sauvegarder? Il existe plusieurs organismes qui préservent ces variétés de manières différentes, que ce soit sous forme de graines, arbres ou pour la consommation. Pro Specie Rara compte, par exemple, sur les amateurs de jardinage pour cultiver ces espèces afin de les consommer. Ce qui est, d’après elle, le meilleur moyen de les sauvegarder. Avec ce réseau, la fondation suisse cultive et multiplie les graines. Pour ensuite les conserver dans une bibliothèque à Bâle et les redistribuer plus tard, encourageant ainsi la biodiversité agricole qui concerne les animaux de ferme, les céréales, les légumes et les fruits. Un autre organisme très local agit aussi à sa façon. L’Arboretum d’Aubonne, qui s’occupe uniquement d’arbres et d’arbustes. Et a comme objectif de posséder un spécimen de chaque variété, une sorte de musée vivant. Pour le parc botanique, c’est la diversité qui est importante et non le nombre. En effet, la rareté en ce qui concerne les arbres n’existe pas vraiment. On parle plutôt de rareté artificielle, puisqu’il est très facile de les multiplier si besoin. «La rareté, souvent, elle est cultivée, c’est-à-dire qu’il y a des gens qui retiennent les choses, qui ne les distribuent pas, qui les donnent très peu», explique le directeur Pascal Sigg.

Par exemple, il existe plus de 2500 variétés différentes de pommes, comme la Transparente blanche, la Bovarde typiquement vaudoise ou la Gravenstein, alors qu’il y a moins d’une dizaine de sortes de pommes sur le marché, telles que la Braeburn, la Gala ou encore la Golden.

À lire également: Les enjeux et risques liés au régimes sans viande

Mais alors, quel est l’intérêt de les préserver? Pascal Sigg explique en prenant pour exemple la poire: «Soit on peut se faire l’avocat du diable en se disant que de toute façon on a bien assez de poires dans le commerce, que la douzaine de variétés existante est suffisante et que ça ne sert à rien d’en avoir plus. Ou bien alors, on se dit plutôt qu’on va les sauvegarder parce qu’une poire en particulier va être le futur pour créer une nouvelle variété, qu’elle est peut-être très résistante à une maladie qu’on ne connaît pas encore et on va donc faire des croisements.» D’autre part, les espèces ont toutes des particularités et utilités différentes. Par exemple, certaines variétés de fruits sont plus compatibles pour la confiture alors que d’autres sont plus utilisées pour la distillation. «Au final, c’est principalement une raison morale de préserver ces variétés afin de sauvegarder un patrimoine et avoir un musée vivant», conclut Pascal Sigg. 

L’actu en images

Journal de Morges
La Villanelle 2020, Colombier
Le week-end du 17 au 19 janvier, La Villanelle a présenté ses ...
Journal de Morges
Coupe des glaces 2020
Le samedi 11 janvier, de nombreux "givrés" se sont jeté au lac ...
Journal de Morges
Noël de l'UCAB 2019
L'UCAB a organisé son traditionnel Noël le 14 décembre 2019.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Bussigny
Samedi 18 janvier 2020, vers 1805, une voiture BMW ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

BMX
À 18 ans, la pilote de Villars-sous-Yens a mis son ...
Beausobre
Le temps de quatre conférences, l’explorateur retracera ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 02
ven 17.01.2020
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lavigny
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...