Galeries Vidéos Abonnez-vous

Echandens

Grands-parents engagés pour notre planète

Cédric Jotterand 24.11.2017 09:00

Baisser les bras ou se battre? C’est un peu résumé, mais la deuxième affirmation correspond bien à Laurence Martin, cette citoyenne très active d’Echandens qui copréside l’association des «Grands-parents pour le climat», tant le dossier est chaud, même si c’est un mauvais jeu de mots. «Comme le dit la fameuse expression, la terre n’est pas à nous, mais nous l’empruntons à nos enfants», résume Laurence Martin en préambule. «Nos enfants, nous avons passé un bon bout de notre vie à leur faire la morale et à leur expliquer les choses. Maintenant qu’ils sont adultes, en rajouter une couche serait sans doute contre-productif, ce qui n’est pas le cas des petits-enfants à qui nous pouvons passer ce message vital. Car la situation est grave et ce n’est pas simplement en arrêtant l’eau du robinet quand on se brosse les dents qu’on règlera tous les problèmes qui se cumulent.»

Alors que de nombreuses associations existent, la voix des grands-parents peut-elle vraiment être audible sur ce sujet qui est souvent «victime» de la réalité économique? «Il ne s’agit pas seulement de parler aux jeunes, mais de jouer un véritable rôle et d’apporter notre expérience dans le débat. Les gens de mon âge ont des atouts à faire valoir. Ils ont de l’expérience, ils ont vu la situation se détériorer et ils bénéficient d’un carnet d’adresses qui peut aider.»

Sensibilisation

L’association fondée en 2014 poursuit deux objectifs en parallèle. «Il y a l’axe local où nous allons partout où nous le pouvons pour sensibiliser les gens à la cause (EMS, paroisse, groupe de discussion, etc.). Il y a ensuite le plan international où l’ambition est de multiplier les contacts avec les groupements d’autres pays, dont certains sont nés il y a bien plus longtemps que nous.»

Ainsi, Laurence Martin et une partie de son comité étaient justement à Bruxelles cette fin de semaine, afin d’échanger avec leurs homologues. En nourrissant l’espoir que la sagesse et le pragmatisme des grands-parents permettent progressivement de porter un avis de poids sur cette question importante de la préservation des ressources et de la planète. Car les prévisions alarmistes n’ont paradoxalement pas encore eu le don de déclencher une véritable alerte rouge!

L’actu en images

Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Journal de Morges
Nuit des Épouvantails 2018
Le samedi 29 septembre avait lieu la 12e Nuit des Épouvantails.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Buchillon
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à ...
St-Prex
Les pâtes du chalet ont rassasié 170 convives venus ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 39
ven 12.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...