Galeries Vidéos Abonnez-vous

Bière

L’armée renforce ses positions

Raphaël Cand 31.08.2017 15:39

Le chiffre a de quoi impressionner: chaque année, 210 000 nuitées sont comptabilisées à la place d’armes de Bière. Pourtant, au sein de la commune de 1526 habitants, l’«occupation» militaire n’effraie guère. «Nous sommes partenaires depuis plus d’un siècle, rappelle le syndic birolan Jacques-Henri Burnier. Les liens sont donc bien tissés. La collaboration est cordiale et constructive. En vérité, nous apprécions cette vie de garnison.» 

Au rayon des doléances, RAS ou presque. «Le bruit est parfois dérangeant, confie Jacques-Henri Burnier. Mais lorsque l’on naît près de la caserne, on est habitué à ce genre de nuisances. Cela fait partie du quotidien.»

A lire aussi: Le slow shopping gagne les rues

Il faut dire que le village profite de la présence de l’armée. «Grâce à la place d’armes, nous réalisons des économies d’échelle, explique le syndic. Notamment en ce qui concerne le réseau d’eau potable et la station d’épuration que nous partageons. Les nombreuses salles et terrains de jeu n’auraient pas vu le jour sans les militaires. Ces derniers contribuent également à remplir nos bars et restaurants. Et puis, on se sent en sécurité.»

Indispensable

L’histoire d’amour entre Bière et les militaires n’est pas près de s’achever. Si, dans le cadre du développement de l’armée, certaines infrastructures sont menacées, ce n’est pas le cas des installations du pied du Jura. Seul site où peut être dispensée l’instruction de base de l’école de recrues d’artillerie, il est un bastion de l’armée suisse. «La place d’armes de Bière ne va pas disparaître, assure le commandant des lieux, le lieutenant-colonel EMG Richard Weber. Son existence est indispensable.»

Pour étayer ses propos, ce dernier mentionne les nombreux investissements planifiés: «Plusieurs bâtiments ont déjà été reconstruits. Actuellement, la halle de gymnastique est en rénovation. Sont également prévues durant les dix prochaines années la remise en état des anciennes casernes des cadres, de l’infirmerie, ainsi que l’édification d’un nouveau centre de subsistance.»

Présents depuis 1822 dans les hauts du district, les soldats ne vont pas déserter de si tôt. La place d’armes de Bière est la deuxième plus importante du pays du point de vue de la taille et de l’occupation derrière celle de Thoune. Un statut qu’elle devrait conserver encore plusieurs années.

L’actu en images

Journal de Morges
Expo de Coss 2018
Durant toute cette semaine, la 54e édition de l’Expo bat son plein ...
Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

3e ligue
À 33 ans, l’attaquant Michaël Matthey s’est renouvelé en ...
Léman
Avec plus de 847 tonnes de poissons capturés, l’année ...
Morges
Quelques grammes seulement ont départagé les meilleurs ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...