Morges

La politique sociale revue à la baisse

Emilie Wyss 13.04.2017 12:04
Le comité de Couvaloup 12 (David Guarna, Laurent Golay et Jean-Philippe Robatti) se prépare à de grands changements.

Un débat nourri et un score très serré. C’est en effet par 49 voix contre 45 que l’organe délibérant morgien s’est prononcé le 5 avril dernier pour doter la ville d’une véritable politique de cohésion sociale.

Mais si l’ensemble de l’organe délibérant a soutenu ce préavis sur le fond (communalisation du travail de proximité et du centre des Jeunes de Couvaloup 12), la majorité s’est prononcée en faveur du rapport de majorité de la commission chargée de l’étude du préavis municipal. Celui-ci, tout comme le rapport de minorité qui allait dans le même sens, proposait, entre autres, la création de deux EPT (équivalent plein temps), soit de passer de 3,65 EPT à 5,65 pour appliquer le programme de l’exécutif. Soutenu par la gauche, le préavis n’a toutefois pas réussi à passer la rampe face au bloc centre-droit qui s’est démené pour réduire sa voilure. 

Les conclusions de la majorité de la commission, défendues par le PLR Pierre Marc Burnand, différaient du préavis. Bien que soutenant cette «communalisation», une mise en application progressive a été estimée plus favorable, avec la création d’un seul poste. Ce n’est donc pas tant la politique du projet qui était remise en question, mais plutôt le «comment». Dès lors, la municipale Sylvie Podio, a tenté un petit coup de poker en se ralliant à la majorité de la commission, à condition que celle-ci accepte la création des  deux EPT. «Si nous sommes d’accord sur plusieurs points, la Municipalité constate un différentiel quant au besoin en ressources humaines, nécessaires à la mise en œuvre du projet», a-t-elle développé. 

Ping-pong nourri

Son amendement a été rejeté par les conseillers par 49 voix contre 45, le seul point de discorde étant celui des postes. «Un effectif de 4,65 EPT devrait être suffisant pour démarrer dans de bonnes conditions et cela, en cohérence avec ce que l’on peut lire dans le préavis», a d’emblée annoncé le conseiller de l’Entente morgienne Charles Dizerens. Les années à venir s’annoncent difficiles au niveau budgétaire. Il paraît sage que la commune veille à la parcimonie des dépenses.» 

À lire aussi: Un as de la physique.

De son côté, la gauche a déploré que le centre-droit ne se montre pas plus généreux. «La majorité semble interpréter le nombre de postes demandés en fonction de contours flous. Il me semble que ce résultat est l’aboutissement des études réalisées par des professionnels. Les finances de la commune ne devraient pas couler avec un poste en plus», s’est étonné le Vert Yvan Christinet, pris au mot par la PLR Dominique-Anne Kirchhofer. «Personne ne peut affirmer ce soir que 4,65 EPT ne seront pas suffisants à la mise en place de cette politique. Il faut un certain vécu et du recul avant d’aller plus loin.»

Bataille chiffrée

Sylvie Podio a tenu à clarifier certains points: «Nous avons fait un bilan, un comparatif et un audit. Ceux-ci montrent qu’il importe d’avoir un poste supplémentaire pour la direction et un de travailleur social de proximité. De plus, il est prévu d’augmenter les heures d’ouverture, ainsi que la présence sur le terrain, sans oublier que la population ne cesse d’augmenter».

Chaque camp avançant – au final – les mêmes arguments, c’est celui porté par le PLR Pierre Marc Burnand en conclusion qui l’a finalement emporté: «La Municipalité ne cesse de dire que la communalisation permettra des économies. Mais son projet souhaite faire plus avec beaucoup plus. En diminuant légèrement les résultats des additions, la majorité propose de faire plus, avec déjà un poste de plus. On sait bien que l’on peut toujours augmenter les budgets mais jamais revenir en arrière une fois qu’ils sont accordés.»

A la Municipalité de «se débrouiller» quant à la répartition des postes, le vote lui laissant la liberté de s’organiser selon l’enveloppe accordée au final. 

 

L’actu en images

Journal de Morges
Fête internationale du sauvetage, Saint-Prex 2017
Du 18 au 20 août, le sauvetage de Saint-Prex organisait la Fête ...
Journal de Morges
Giron du Pied 2017 à Sévery - Dimanche
Du 9 au 13 août 2017, Sévery organisait le Giron du Pied.
Journal de Morges
Giron du Pied 2017 à Sévery - Samedi
Du 9 au 13 août 2017, la jeunesse de Sévery organisait le Giron du ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Canton
Alors que l’organisateur du Giron du Pied 2018 sera ...
Morges
Dimanche dès 11h, de nombreuses associations invitent ...
Bussigny
L’extension du collège de Dallaz, qui suit la ...
Web

le reste de l'actualité web

Echandens
Trois ans après la dernière édition, les Fêtes au ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
La 2e édition du Morges Open Air débute vendredi soir ...
JEUNESSES
Le petit village de Sévery a accueilli pendant cinq ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Balade de l'été
Rawil, Rawyl, Tseuzier, Zeuzier, le nom du barrage fait ...
Voile
Vice-président du Club nautique morgien, Édouard Kessi ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Féchy
Fin juin, la Cave Mont-Féchy s’est hissée sur la plus ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Depuis 2004, la commune a réduit de 90% l’utilisation ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Tout un secteur – nommé Ilot Sud – va être démoli pour ...
2e Ligue
Après une année très compliquée, les protégés de ...
ISABELLE MORET
La conseillère nationale établie à Yens brigue la ...
2e Ligue
Le mercato estival a fortement affaibli Chêne Aubonne. ...
Edition N° 32
ven 18.08.2017
Edition de la semaine