Morges

La politique sociale revue à la baisse

Emilie Wyss 13.04.2017 12:04
Le comité de Couvaloup 12 (David Guarna, Laurent Golay et Jean-Philippe Robatti) se prépare à de grands changements.

Un débat nourri et un score très serré. C’est en effet par 49 voix contre 45 que l’organe délibérant morgien s’est prononcé le 5 avril dernier pour doter la ville d’une véritable politique de cohésion sociale.

Mais si l’ensemble de l’organe délibérant a soutenu ce préavis sur le fond (communalisation du travail de proximité et du centre des Jeunes de Couvaloup 12), la majorité s’est prononcée en faveur du rapport de majorité de la commission chargée de l’étude du préavis municipal. Celui-ci, tout comme le rapport de minorité qui allait dans le même sens, proposait, entre autres, la création de deux EPT (équivalent plein temps), soit de passer de 3,65 EPT à 5,65 pour appliquer le programme de l’exécutif. Soutenu par la gauche, le préavis n’a toutefois pas réussi à passer la rampe face au bloc centre-droit qui s’est démené pour réduire sa voilure. 

Les conclusions de la majorité de la commission, défendues par le PLR Pierre Marc Burnand, différaient du préavis. Bien que soutenant cette «communalisation», une mise en application progressive a été estimée plus favorable, avec la création d’un seul poste. Ce n’est donc pas tant la politique du projet qui était remise en question, mais plutôt le «comment». Dès lors, la municipale Sylvie Podio, a tenté un petit coup de poker en se ralliant à la majorité de la commission, à condition que celle-ci accepte la création des  deux EPT. «Si nous sommes d’accord sur plusieurs points, la Municipalité constate un différentiel quant au besoin en ressources humaines, nécessaires à la mise en œuvre du projet», a-t-elle développé. 

Ping-pong nourri

Son amendement a été rejeté par les conseillers par 49 voix contre 45, le seul point de discorde étant celui des postes. «Un effectif de 4,65 EPT devrait être suffisant pour démarrer dans de bonnes conditions et cela, en cohérence avec ce que l’on peut lire dans le préavis», a d’emblée annoncé le conseiller de l’Entente morgienne Charles Dizerens. Les années à venir s’annoncent difficiles au niveau budgétaire. Il paraît sage que la commune veille à la parcimonie des dépenses.» 

À lire aussi: Un as de la physique.

De son côté, la gauche a déploré que le centre-droit ne se montre pas plus généreux. «La majorité semble interpréter le nombre de postes demandés en fonction de contours flous. Il me semble que ce résultat est l’aboutissement des études réalisées par des professionnels. Les finances de la commune ne devraient pas couler avec un poste en plus», s’est étonné le Vert Yvan Christinet, pris au mot par la PLR Dominique-Anne Kirchhofer. «Personne ne peut affirmer ce soir que 4,65 EPT ne seront pas suffisants à la mise en place de cette politique. Il faut un certain vécu et du recul avant d’aller plus loin.»

Bataille chiffrée

Sylvie Podio a tenu à clarifier certains points: «Nous avons fait un bilan, un comparatif et un audit. Ceux-ci montrent qu’il importe d’avoir un poste supplémentaire pour la direction et un de travailleur social de proximité. De plus, il est prévu d’augmenter les heures d’ouverture, ainsi que la présence sur le terrain, sans oublier que la population ne cesse d’augmenter».

Chaque camp avançant – au final – les mêmes arguments, c’est celui porté par le PLR Pierre Marc Burnand en conclusion qui l’a finalement emporté: «La Municipalité ne cesse de dire que la communalisation permettra des économies. Mais son projet souhaite faire plus avec beaucoup plus. En diminuant légèrement les résultats des additions, la majorité propose de faire plus, avec déjà un poste de plus. On sait bien que l’on peut toujours augmenter les budgets mais jamais revenir en arrière une fois qu’ils sont accordés.»

A la Municipalité de «se débrouiller» quant à la répartition des postes, le vote lui laissant la liberté de s’organiser selon l’enveloppe accordée au final. 

 

L’actu en images

Journal de Morges
Vide-greniers de Saint-Prex
Le succès était au rendez-vous pour la brocante de Saint-Prex.
Journal de Morges
Spectacle annuel de l'école de danse Terpsichore
Lors de son spectacle annuel, l'Ecole de danse Terpsichore a ...
Journal de Morges
Symposium de sculpture à Morges
Le Château de Morges a accueilli le Symposium de sculpture 2017.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
Chaque semaine, nous partons à la rencontre de ces ...
Bussigny
Ce soir, le Conseil communal de Bussigny se prononcera ...
Bussigny
L’année a été faste pour le FC Bussigny. Une réussite en ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Interview
Comédien, agent immobilier et animateur, Stéphane Plaza ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Voile
Arthur, Félix, Rosine et Léonie Baudet sont tous marins. ...
Saint-Prex
Il n’y a pas eu d’exploit samedi à Saint-Prex. Malgré sa ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Fusion
Les «sept» ne sont désormais plus que six sur le chemin ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Le Conseil soutient la métamorphose de sa zone de ...
REFUS
Le petit village, mal à l'aise depuis un certain temps ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Apples
Après Tommy et The Wall, l’équipe de TheWall.ch est de ...
Bière
Bière accueillera physiothérapeute et médecin sous un ...
Tolochenaz
Le stand du Boiron a accueilli 168 tireurs lors de la ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Saint-Prex
Pour son édition anniversaire, DécouvRire fait fort. En ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Le Plan partiel d’affectation du Parc des Sports est ...
Edition N° 25
ven 23.06.2017
Edition de la semaine