Galeries Vidéos Abonnez-vous

Morges

La route toute tracée de Reto Defrancesco

JDM 15.10.2017 16:05

Le livre sur les quais contribue à la renommée de Morges-la-Coquette. À moindres frais, et depuis longtemps déjà, il y a Les Anglaises sur les quais. Autrement dit le British, Car Meeting qui a vécu sa 26e édition le samedi 7 octobre.

Pour ses débuts en qualité de responsable de la manifestation, Reto Defrancesco ne pouvait pas rêver de meilleures conditions: le ciel était avec lui. De quoi l’encourager à rester 25 ans au volant de cette concentration de voitures anglaises? Car tel a été la durée du mandat de Keith Wynn, le très britannique initiateur de la manifestation qui fait converger sur Morges tout ce que la Grande-Bretagne a produit – et produit encore – dans le domaine automobile.

La route de Reto Defrancesco était toute tracée: ce Pulliéran de 62 ans dirige l’entreprise Traceroute au Mont-sur-Lausanne. Entreprise spécialisée dans la signalisation et le marquage routiers. Mais ce ne sont pas ses références professionnelles, mais bien sa passion pour les voitures anciennes qui l’a amené à la tête du British. 

Comme tout collectionneur d’Anglaises digne de ce nom, Reto Defrancesco s’est fait un point d’honneur à toujours participer au British, Car Meeting. Dont il est devenu, au fil des ans, un bénévole d’une structure informelle: la manifestation n’a pas de forme juridique. «Il y a un chef avec, à ses côtés, des gens absolument inutiles, donc rigoureusement indispensables», confie-t-il en forme de boutade. Ces «inutiles indispensables» sont une dizaine. Une poignée de jeunes, qui sont défrayés, prête son concours. Et il y a les agents de la sécurité.

Qu’est-ce que le British pour Reto Defrancesco? «C’est l’un des plus grands rassemblements de voitures anglaises en Europe. Le plus grand sur le continent. L’origine de son succès? Personne ne le sait! Le cadre sans doute. La gentillesse des gens, la convivialité...»

Sollicité pour prendre la succession de Keith Wynn, Reto Defrancesco a accepté. «Parce que c’est sympa et que l’organisation est assez facile puisque cela fait 25 ans que ça tourne. C’est une complète routine.»

Mais ne vous y trompez pas: il y a du boulot. Il faut notamment faire la promotion de la manifestation auprès des anciens participants et dans des magazines spécialisés. Il faut entretenir les relations avec la douzaine de sponsors qui permettent de couvrir le budget et d’assurer l’accès gratuit à une manifestation qui attire quelque 20 000 spectateurs. «J’espère qu’elle va continuer comme elle est. Il ne faut pas qu’elle grandisse, car la place ferait défaut», conclut Reto Defrancesco en faisant allusion aux quelques 1500 véhicules qui doivent être casés sur les quais et ses abords.

L’actu en images

Journal de Morges
Challenge Gottraux
Les 8 et 9 septembre, la Gym de Saint-Prex organisait son ...
Journal de Morges
Le roi 2018 a été désigné
Jérémie Rossier a été désigné mardi soir par ses pairs roi des ...
Journal de Morges
Fête au Village Tolochenaz 2018
Le samedi 1er septembre avait lieu la Fête au village à ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

star Forward
Star Forward n’a pas fait le poids face à Bienne en 16e ...
St-Livres
Laure Menin va courir le LG Trail en hommage à Julien, ...
Villars-sous-Yens
Le centre du village sera transformé en potager ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 36
ven 21.09.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...