Galeries Vidéos Abonnez-vous

Cottens

Parole de syndic - François Delay

Sarah Rempe 11.11.2016 11:54

Réélu en mars pour une troisième syndicature à Cottens, François Delay place l’exercice 2016-2021 comme «moment charnière» au vu d’une éventuelle fusion à venir. Avec ses collègues Jean-François Tardy, Stéphane Barbey, Mandy Warner Laurent et Pierre-André Krall, ils misent sur la continuité.

Vous n’avez pas eu besoin d’un temps d’adaptation puisque la Municipalité a été réélue dans son intégralité…

Exactement, c’est très bien de pouvoir repartir avec une même équipe car la commune a connu deux changements en trois ans (ndlr: deux départs de la Municipalité en 2013 et 2014), c’est une bonne chose de pouvoir faire quelque temps avec les mêmes et ça se passe bien donc on va continuer comme ça.

Le projet de fusion est-il le plus gros dossier de cette législature?

Il en fait partie mais ça n’est pas le seul, il y en a d’autres. Nous souhaitons tout d’abord retrouver l’équilibre financier de la commune, car nous sommes actuellement en marge d’autofinancement négative depuis deux ans. Nous aimerions également finir la révision de notre Plan Général d’Affectation (PGA) afin de pouvoir aller de l’avant et débloquer certains projets, faire passer les nouveaux règlements sur l’eau potable et les eaux usées et évidemment aller au bout du projet de fusion. Et comme cerise sur le gâteau, on souhaiterait pouvoir étudier la faisabilité d’un refuge.

Vous avez donc du pain sur la planche…

La tendance de la législature va se dessiner gentiment durant cette fin d’année, notamment avec ces fameux règlements sur l’eau potable et les eaux usées qui devraient avoir une influence sur l’équilibre financier. S’ils peuvent être efficaces dès le 1er janvier 2017, la législature sera sur de bons rails.

Avec les nombreux défis qui vous attendent, comment pourriez-vous définir les cinq ans qui vous attendent?

Ce sera soit une législature de stabilisation et on poursuivra sur cette voie, soit on passe à la fusion et à ce moment-là, ce sera une législature charnière durant laquelle tout changera.


L’info

Après une double hausse d’impôts en trois ans, passant de 69 à 72 puis à 74%, la commune restera au taux actuel pour l’année 2017.

L’actu en images

Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Journal de Morges
Nuit des Épouvantails 2018
Le samedi 29 septembre avait lieu la 12e Nuit des Épouvantails.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Buchillon
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à ...
St-Prex
Les pâtes du chalet ont rassasié 170 convives venus ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...