Galeries Vidéos Abonnez-vous

Cossonay

Parole de syndic - Georges Rime

Sarah Rempe / Photo: Gérald Bosshard 11.11.2016 13:43

A la tête de l’exécutif de Cossonay depuis plus d’une décennie (11 ans exactement), Georges Rime se confie sur les défis à venir pour sa commune de 3642 habitants.

Pas de changement dans la Municipalité lors des dernières élections… un avantage?

C’est bien sûr une chance, et c’est bénéfique de pouvoir poursuivre le travail qui a été fait jusqu’à maintenant. Mais un jour il faudra bien que ça change et j’espère que d’autres seront là pour prendre le relais. Un renouvellement est important pour que la commune aille de l’avant.

Changement important de cette législature: le système proportionnel au Conseil. Avez-vous remarqué une différence?

Oui car les gens travaillent davantage les préavis avant les séances. C’est une sorte de «professionnalisation» du système. Mais c’est à l’avantage de la commune, car tout le monde tire à la même corde.

Quels seront les défis de cette législature?

Il y a notre Plan général d’affectation qui est en vigueur afin d’accueillir beaucoup de nouveaux habitants à Cossonay. Il y a aussi un projet de piscine que nous aimerions réaliser avec l’école ainsi que la construction d’un EMS, Et finalement, notre réseau d’évacuation des eaux claires qui est un souci et que nous devrons résoudre aussi durant cette législature.

Où en sont ces projets?

La piscine est sur la bonne voie, elle devrait se discuter sur cette fin d’année ou durant le début de la prochaine. Le projet de l’EMS est plus éloigné, il sera sans doute sur la fin de ces cinq ans. Pour ce qui est des eaux claires, on devrait en parler d’ici deux ans je pense. L’agenda semble bien en place et, si tout se passe bien, ce seront trois avancées majeures.

Quel est le point fort de Cossonay?

Sans hésiter, je dirais son attractivité. On a des commerces et tout ce qu’il faut pour pouvoir y vivre sans se déplacer.

Et le point à améliorer?

La circulation! Et pour l’améliorer, nous aurons besoin de collaborer avec les autres communes. J’insiste sur ce point: la solidarité intercommunale est extrêmement importante.


L’info:

Quatrième commune du district en termes d’habitants (3642), Cossonay attend une hausse de 500 à 700 citoyens d’ici 2025. Soit deux fois plus de Traîne-Gourdins qu’en 1995 (1082).

L’actu en images

Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Journal de Morges
Nuit des Épouvantails 2018
Le samedi 29 septembre avait lieu la 12e Nuit des Épouvantails.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Buchillon
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à ...
St-Prex
Les pâtes du chalet ont rassasié 170 convives venus ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...