Galeries Vidéos Abonnez-vous

Morges

Quand Police rime avec poésie

Hélène Teixier 20.05.2018 16:04

«J’ai besoin d’exprimer mon quotidien en poésie. Mes chansons sont basées sur des faits réels, des expériences de vie.» Loïc, 35 ans, est un homme plein d’enthousiasme et de bonne volonté. Il sait conjuguer citoyenneté avec musique optimisée. La guitare est son instrument de prédilection. Il en joue depuis son adolescence, d’abord en autodidacte puis avec l’aide d’un professeur, Simon Payot. C’est celui-ci qui l’a poussé à se rendre en studio et enregistrer son premier album «Un petit peu comme...»

Pour autant, il n’en oublie pas son sens du civisme. Après un apprentissage et un premier emploi, il devient très rapidement enseignant au secondaire avant de suivre en 2007 une formation à l’académie de Police. Être membre des forces de l’ordre, une vocation. «J’ai toujours voulu faire ce métier mais à la sortie de l’apprentissage, je ne me trouvais pas suffisamment mature pour faire partie de la Police», raconte Loïc. 

Cela fait aujourd’hui dix ans qu’il exerce à Morges et avec toujours autant de passion. Passion qu’il met au service de sa musique. Une chanson est même directement inspirée de son métier, appelée «Les Funambules». «Lorsque l’on fait ce job, on ne sait jamais de quoi sera fait notre lendemain, plaide-t-il, c’est ce qui m’attire dans le métier de policier.»

Du rêve à la réalité

«Révalité», c’est comme cela que Loïc définit son nouvel album, produit en collaboration avec l’un des musiciens les plus recherchés de la variété française, Michel-Yves Kochmann (Souchon, Voulzy, Birkin, les Enfoirés).

Cette collaboration, Loïc en rêvait depuis quelques années déjà, sans jamais s’autoriser à y penser sérieusement. Jusqu’au jour où, en 2016, Michel-Yves Kochmann lui propose l’arrangement de ses chansons. 

Une telle opportunité ne fera que redoubler ses efforts pour atteindre avec sa partenaire de scène, Joëlle Cachin, une maîtrise optimum de ses titres. Il en découlera la sortie, sur les plateformes de téléchargement, de son album le 13 avril 2018. «Ce qu’en pensent mes collègues? Ils sont bienveillants à l’égard de ma musique et certains viennent même à mes concerts», sourit Loïc. 

Le prochain se déroulera aux Ateliers de La Côte à Etoy le samedi 26 mai, à 19h. Une occasion aussi pour le public de le découvrir sans son uniforme de Police.

L’actu en images

Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Journal de Morges
Nuit des Épouvantails 2018
Le samedi 29 septembre avait lieu la 12e Nuit des Épouvantails.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
Quelques grammes seulement ont départagé les meilleurs ...
Aubonne
Des citoyens protestent contre l’installation d’une ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Formation
Dans le canton de Vaud, un quota d’arbitres par club est ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...