Galeries Vidéos Abonnez-vous

FINALES DEUXIEME LIGUE

Saint-Prex tenu en échec pour son entrée

Raphaël Jotterand 10.06.2018 10:24
Talel Chedly (en rouge) et ses coéquipiers ont été bousculés par une équipe de Renens très motivée.

Très confiants avant le coup d'envoi, Mario Chedly et ses garçons ont été contraints de se contenter d'un seul point lors de cette première journée de finales. En effet, Saint-Prex et Renens n’ont pas réussi à se départager au terme d’un match très engagé.

Le tacticien le disait avant le début de la partie, il voulait que les choses soient pliées dès cette première journée. Peut-être un peu trop confiant, même si les rouge et blanc ont évité le pire. Car c'est Renens qui a ouvert la marque avant la mi-temps, et ce fut un moindre mal que l'écart ne soit que d'une longueur. "Ça aurait pu être pire. Après Johny (ndlr. Casares) a sorti deux ou trois superbes parades et nous, nous avons manqué de réalisme", analysait à la pause le grand absent de ces finales, Michaël Bürki, le portier blessé d'En Marcy. Les 45 premières minutes de jeu n'ont pas été particulièrement riches en occasions pour Saint-Prex, qui s'est surtout montré dangereux par Talel Chedly et ses coup-francs.

Au retour des vestiaires, la formation d'En Marcy s'est montrée plus impliquée dans son travail, mais aussi plus stressée, ce qui a bien failli lui coûter cher. Les deux finalistes se sont rendus coup pour coup, n'hésitant pas à rentrer dans des duels acharnés qui ont à chaque fois laissé une certaine tension supplémentaire. Ce qui n'a pas plu du tout à Mario Chedly, qui a sauté sur son téléphone dès le coup de sifflet final pour passer un appel à Jérôme Laperrière président des arbitres à l'ACVF. "Je lui ai demandé de mettre samedi prochain un trio qui tienne la route, car ils commencent sérieusement à m'agacer. Chaque week-end, c'est pareil." 

Mais même si le groupe du district s'est senti lésé durant toute cette confrontation, ça ne l'a pas empêché de redresser la tête à vingt minutes du terme de la rencontre à la suite d'un petit cafouillage exploité par Mario Pessoa. Cette réussite a offert un second souffle aux rouge et blanc qui reprenaient gentiment du poil de la bête. Cette fin de match sous tension suite à quelques conflits entre joueurs n'a pas désigné de vainqueur et il faudra donc se retrouver la semaine prochaine en terres renanaises pour désigner laquelle de ces deux formations sera en 2e ligue inter au mois d’août.

Avec l'avantage du terrain, Renens sera dans la peau du favori, ce qui n'est pas forcément justifié pour le technicien d'En Marcy. "C'est une bonne équipe. Je ne suis pas sûr qu'ils vont oser se livrer comme ils l'ont fait aujourd'hui dans sept jours (ndlr: samedi prochain). Ils auront la trouille de s'en prendre un ou deux. Pour nous, il s’agira de bien défendre, ne pas laisser des espaces et jouer les contres."  

L’actu en images

Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Journal de Morges
Nuit des Épouvantails 2018
Le samedi 29 septembre avait lieu la 12e Nuit des Épouvantails.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Enquête
En quelques mois, le football régional a connu des ...
Yens
Quatre candidats sont en lice pour la Municipalité. Ils ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Région
Les Transports de la région Morges Bière Cossonay se ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...