Galeries Vidéos Abonnez-vous

Tolochenaz

Tolochenaz maintient sa confiance en la PRM

Benoît Cornut 12.03.2018 15:04

Tolochenaz continuera de confier ses missions de sécurité à la Police Région Morges. Le texte intitulé «Maintien ou retrait de la PRM» avait été déposé par Cyril Duc et Gérard Robin en juin 2016 auprès du Conseil communal. La motion demandait à l’Exécutif de comparer les coûts de la Police Région Morges (PRM) – manifestement plus élevés – à ceux de la gendarmerie vaudoise. Lundi soir, l’organe délibérant a finalement accepté de classer la motion, lors d’un vote à bulletins secrets, à 29 voix pour et 9 contre. «Je suis très content du résultat et de sa netteté. Je ne remets pas du tout en cause cette motion, je pense que c’était une bonne chose d’en débattre, mais on aurait eu de gros problèmes en cas d’acceptation», se réjouit Olivier Jeanneret, membre de l’exécutif en charge de la sécurité.

Rien n’était pourtant gagné d’avance. Après quatre réunions, dont deux avec le municipal tolochinois responsable de la police et une avec celui de la commune d’Aubonne (qui a mandaté la gendarmerie), la commission ad hoc a dressé un rapport de majorité et un rapport de minorité.

Le premier, signé par quatre des cinq membres, a estimé que la facture plus élevée de la PRM ne justifiait pas un transfert à la gendarmerie. La commission a toutefois recommandé à la Municipalité de clarifier et d’améliorer la transparence des tâches optionnelles de la PRM. Elle a aussi relevé qu’au moment de choisir «sa» police, l’offre de la gendarmerie était plus élevée que celle de la PRM (30% environ), surcoût qui ne s’est pas vérifié dans les faits et qui a conduit au dépôt de cette motion. 

«Double peine»

Le rapport de minorité s’est voulu plus critique, demandant de ne pas suivre les recommandations de la Municipalité. Le dernier membre de la commission, Cyril Duc, y critiquait notamment les incohérences contenues dans les déterminations de l’exécutif concernant la motion et contestait lui aussi les montants avancés lors de la votation d’intégration de la PRM en 2012. Enfin, il y attestait qu’une économie de plus de 120 000 francs était réalisable si la commune décidait de confier le mandat à la gendarmerie. Une démonstration qui n’a pas convaincu le Conseil.

«On s’y attendait, commente Gérard Robin, l’un des élus à l’origine de la motion. On voulait surtout mettre les défaillances de la Municipalité au grand jour. Cette police (ndlr: la PRM), c’est la double peine: on paie les impôts d’un côté et les amendes de l’autre, le tout pour une police de luxe qui n’en a que le prix.»B.C.

L’actu en images

Journal de Morges
Marché de Noël de Morges 2018
Le Marché de Noël au Château a eu beaucoup de succès.
Journal de Morges
Noël des aînés de Bussigny 2018
Le 09 décembre, les aînés étaient à l'honneur pour Noël!
Journal de Morges
Noël de l'UCAB 2018
L'UCAB a organisé son traditionnel Marché de Noël le samedi 8 ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Musée Forel
Afin de terminer une année consacrée à son centenaire, ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

préverenges
La Start-up vaudoise Tyre Recycling Solution a mis au ...
Morges
Le Morgien Alexandre Salama a fondé en début d’année sa ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 48
ven 14.12.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Un nouveau commandant au SIS Morget
Thierry Charrey prendra ses fonctions le 1er décembre en tant que commandant du SIS Morget.