Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

On se bouge pour la planète

À Yens, les habitants cherchent des solutions

Salomé Crouzet 18.04.2019 16:09
À Yens, des habitants se réunissent régulièrement pour discuter de la planète et partager leurs astuces pour la protéger. Crouzet

Des villageois ont décidé de se réunir une à deux fois par mois pour discuter de l’état de notre planète et des solutions que l’on pourrait adopter. 

Il y a deux ans, Stéphanie Bourgeois, habitante de Yens, a mis des tracts dans les boîtes aux lettres de son village avec une envie: réunir les habitants pour discuter et échanger autour de l’écologie. C’est comme ça qu’est né «EcOhange». 

Le projet compte aujourd’hui une dizaine de personnes fixes qui organisent les réunions et se retrouvent une fois par mois autour de différents sujets comme la permaculture ou la fabrication de produits ménagers écologiques. Chaque fois, de nouveaux citoyens du village qui ont entendu parler du projet par le bouche-à-oreille s’y joignent. 

«Le but c’est une prise de conscience, pas de vous culpabiliser»

Le thème de leur dernière réunion, qui s’est déroulée le 9 avril, était l’impact des transports sur le climat, en Suisse et dans le monde. Elle a eu lieu dans un petit local qui ne paie pas de mine, gentiment prêté par la commune, accolé au temple de Yens. Simon Bland, l’orateur du soir, avait installé avec l’aide de sa femme le projecteur, des chaises autour d’une table et du thé pour lequel chacun doit traditionnellement amener sa tasse. 

Ne pas culpabiliser

Au programme: une présentation très bien documentée d’environ une heure, suivie d’une discussion autour d’une tasse de thé. Simon Bland, en tant qu’ancien scientifique, a fait très attention à la qualité des sources qui ont documenté l’exposé: graphiques, articles scientifiques dont il a à chaque fois mis la référence en bas des slides, sont là pour appuyer son propos. Mais attention: «Le but c’est une prise de conscience, pas de vous culpabiliser», s’empresse-t-il de préciser. 

Durant la présentation, les gens interviennent, lèvent la main lorsqu’ils ont des questions, auxquelles Simon Bland se fait un plaisir de répondre quand il le peut ou avoue avec humilité ne pas connaître la réponse. Cela donne presque l’impression d’être à l’école. 

Une fois l’exposé fini, on rallume les lumières et tout le monde se regroupe en un grand cercle pour que la discussion commence. Le but de l’échange est rempli: pendant plus d’une heure, chacun raconte ses expériences personnelles, ses questionnements, ses contradictions, partage des solutions. Simon Bland et sa femme, par exemple, confessent: «Suite à cette présentation, nous avons pris la décision de ne plus prendre l’avion.» 

À lire également: Mon avenir, mon village: La Chaux

Ils ont également, depuis plusieurs années, beaucoup changé de style de vie: ils ont fait de la permaculture dans leur jardin, ce qui leur a permis d’être autonomes en nourriture pendant deux mois cette année. Plusieurs autres participants ont aussi opéré des changements dans leur vie quotidienne: une femme raconte s’être récemment acheté un vélo électrique pour ne plus prendre sa voiture dans le but de se rendre à la gare le matin. 

Changer les choses

On sent chez ces quelques villageois une envie de faire bouger les choses, à leur échelle, en passant par la discussion et surtout pas par la moralisation: «L’objectif est d’arriver collectivement à changer notre regard», affirme Simon Bland. Une participante fait même part de son envie que «la commune se mobilise et développe une commission de durabilité» bientôt, pour que les autorités «donnent l’exemple» au reste des villageois. 

L’actu en images

Journal de Morges
125 ans, 125 plants!
Il y avait du monde pour l'action "125 ans, 125 plants" du Journal ...
Journal de Morges
Fête de la Glace 2019
Le week-end dernier avait lieu la Fête de la Glace à la patinoire ...
Journal de Morges
Night Run 2019
Samedi 2 novembre, la Night Run a fait le plein de concurrent au ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète
Porté quasiment disparu au début des années 2000, ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Région
L’Association régionale Cossonay-Aubonne-Morges invite ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Cela fait six ans que Cédric Wiesner vient trois jours ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 43
ven 08.11.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Gollion
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...