Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Critique

Des humanoïdes et des hommes

Marie Goy 17.11.2015 16:55

« Une machine même évoluée peut-elle remplacer le rapport au vivant ? » tel est le questionnement du spectacle créé par la chorégraphe andalouse Blanca Li et sa compagnie. Dans Robot, création de 2013, l’accent est porté sur la relation complexe entre les humains et les robots.

Attentifs, les yeux des spectateurs sont rivés sur Nao, modèle de robots développés par la start-up française Aldebaran Robotics. Haut de seulement 58 centimètres, Nao est le robot le plus utilisé dans le monde de l’éducation et de la recherche. Doué en reconnaissance vocale et visuelle, ses inventeurs le présentent comme créateur d’émotions. Et c’est justement sur l’affection que le spectateur peut ressentir pour la créature que Blanca Li joue. 

Les autres automates du spectacle sont l’œuvre de Maywa Denki. Ils vrombissent et émettent des sons de clavecin et de xylophone en guidant les pas des huit danseurs n’ayant rien à envier à leurs compagnons qui ne sont pas de chair et de sang.

Dans ce spectacle où les tableaux se succèdent, deux ont particulièrement retenu notre attention ; L’un où les danseurs vêtus de leurs bleus de travail se lancent dans une chorégraphie folle aux gestes mécaniques. Au son des robots, le rythme s’accélère. Les huit hommes et femmes sur scène cherchent avec difficulté à le suivre, avant de perdre un à un l’équilibre, comme déshumanisés. L’autre est un moment arrêté qui rend compte de la rencontre entre Nao et l’homme. Les pas du robot sont délicatement guidés par le danseur, à l’instar de ceux d’un enfant. Soudain, le robot chute. On ne saurait dire s’il s’agit là d’une simple maladresse ou d’une véritable intention, comme pour signifier au spectateur que la mécanique n’est pas infaillible.

Robot est un spectacle qui fait la part belle aux robots quand bien même il ne pourrait se passer des humains. Il nous pousse à nous questionner, mais nous fait également rire et rêver. Enfin, il nous plonge dans un temps suspendu ; anticipé ou condamné à rester fictif ; celui ou hommes et robots danseront corps à corps. 

L’actu en images

Journal de Morges
La Villanelle 2020, Colombier
Le week-end du 17 au 19 janvier, La Villanelle a présenté ses ...
Journal de Morges
Coupe des glaces 2020
Le samedi 11 janvier, de nombreux "givrés" se sont jeté au lac ...
Journal de Morges
Noël de l'UCAB 2019
L'UCAB a organisé son traditionnel Noël le 14 décembre 2019.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

L'isle
Ce jour, peu après 07h00, un accident de la circulation ...
Référendum
Mission accomplie pour les référendaires du PPA Parc des ...
Yens
Le Géant jaune a informé qu'il n'est plus en mesure de ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 03
ven 24.01.2020
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lavigny
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...