Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Hommage

Quand Jean-Pierre Coffe nous avait reçu chez lui

Donatella Romeo / Photo: Guillaume Massy 30.03.2016 11:01

Suite au décès de Jean-Pierre Coffe mardi soir, nous avions envie de repartager l'article que nous lui avions consacré en 2013. Dans son jardin non loin de Paris, l'homme aux multiples carrières s'était confié sur son formidable parcours, sa passion de la scène et son amour pour les vins.

Des lunettes rondes distinctives, un cigare à la main et une chemise aux initiales JPC sur le dos. Jean-Pierre Coffe, niché non loin de Paris, nous ouvre la porte de sa maison et de son jardin. «Je viens tout juste de le refaire, j’ai choisi chacune des espèces qui s’y trouvent. » Voilà près de 40 ans qu’il travaille sur cette œuvre d’une vie que, le 5 septembre, il quittera momentanément pour présenter sa pièce Descente aux plaisirs – Souvenirs d’une bouteille à Beausobre.

«Il ne faut pas se tromper, il s’agit d’une lecture et non d’une pièce, précise d’entrée le cuisinier, auteur, acteur et chef d’entreprise. Mais j’ai la chance d’être accompagné d’un excellent accordéoniste, Lionel Suarez.» Ainsi, sur des rythmes aussi bien tangos que classiques, notre hôte raconte l’histoire d’amour entre une bouteille et le vin prestigieux qu’elle renferme… jusqu’à ce que ce dernier s’en aille voir une cruche. L’allégorie du couple qui se brise n’échappera donc à personne. La guerre, la tentation, le désir et le rêve, autant de moments de vie partagés entre la bouteille et son nectar. Pauvre bouteille qui deviendra alcoolique… «Acteur était ma vocation première», confie le bonhomme aux lunettes colorées. Ce jour-là, elles sont bleues, comme ses yeux. «J’ai fait mon service militaire durant 36 mois, puis je me suis marié et j’ai eu une famille à nourrir donc j’ai dû dire adieu au théâtre.»

Sur les planches Homme aux ressources multiples, Jean-Pierre Coffe enchaîne les carrières: restaurateur, dans les relations publiques, meneur de revue à l’Alcazar, chroniqueur radio, télévision, acteur ou auteur… Autant de facettes qui l’ont tenu éloigné des planches. «J’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui sont au théâtre le soir et qui, le lendemain matin, sont sur un tournage. C’est un tour de force que je ne pouvais pas faire en parallèle de Vivement Dimanche.» Ce n’est donc pas un hasard si le cuisinier a renoncé, après neuf saisons, à l’émission de Michel Drucker… «En janvier, je partirai en tournée avec Descente aux plaisirs. Aujourd’hui, je suis à un âge où je peux me faire plaisir, alors je profite de tout.»

Plaisirs morgiens
Le parcours de Descente aux plaisirs commence au début des années 90. JPC en est l’auteur. Un brin de nostalgie dans la voix, il explique qu’à l’origine ce monologue était destiné à son ami Jean Carmet dont le décès est survenu avant qu’il n’incarne le rôle. «Annie Girardot a repris le rôle, mais objectivement, cela a été un échec. » Alors, Jean-Pierre Coffe se laisse séduire à l’idée de monter lui-même sur scène en 1998. Il fera 60 dates, mais c’est surtout la première dont il se souvient. «J’étais mort de trouille, sourit-il. C’était d’ailleurs à Beausobre et, heureusement pour moi, le public suisse est extrêmement gentil, généreux et convivial.» Il tire une bouffée sur son cigare. «Mais je ne la lisais pas, je la jouais. C’est un texte très difficile! Si je connaissais le con qui l’a écrite, je lui botterais le cul.»
On reconnaît bien là le franc-parler de notre hôte! Un jour avant notre visite, l’homme présentait sa lecture, pour la première fois, au Mans. Un succès que l’homme doit à une préparation minutieuse. Sur le chemin de l’interview, on découvre l’ancien théâtre italien de Châteaudun. «C’est là que j’ai répété. Le maire nous a laissés travailler ici, à savoir dans les meilleures conditions: celles de la scène.»

Sacre en jeu
La descente au plaisir, Jean-Pierre Coffe l’offre depuis longtemps aux amateurs de vin, car, depuis trois ans, sa production est élue meilleur Beaujolais Nouveau de France. «Je remettrai mon titre en jeu pour la quatrième fois cette année, sourit le producteur entre deux gorgées… de thé. C’est Henri Gault (ndlr: du célèbre guide du même nom)qui m’a initié aux goûts du vin. Il était un brillant dégustateur.» Au moment de lui présenter les deux bouteilles que nous lui offrons – un chasselas et un assemblage issus du vignoble morgien – l’homme les connaît bien: «Les vins suisses ont fait de grands progrès en seulement dix ans. Ils sont très bons et faciles à boire. D’ailleurs, il y a un vigneron que je connais bien dans la région et chez qui je passerai pendant mon séjour chez vous.»

En amoureux du terroir qu’il est, il nous fait alors découvrir avec la passion qui le caractérise les vins de sa région. Et au menu? Dégustation à l’aveugle des terrines d’été qu’il fait pour Leader Price, «pour vous prouver qu’on peut faire de la qualité dans le discount. » Ribs d’agneau élevé à quelques kilomètres, purée à l’oignon. Un régal… loin d’être «de la «merde», selon l’expression qui a fait sa marque. N’est-ce pas Jean-Pierre Coffe?

L’actu en images

Journal de Morges
Vente de bulbes 2019
La fin de la traditionnelle Fête de la tulipe a été marquée par la ...
Journal de Morges
Finale Coupe Vaudoise 2019
Dimanche 12 mai, Echichens accueillait la finale de la Coupe ...
Journal de Morges
Morges bouge 2019
Le lundi 6 mai, plus de 2300 personnes ont bougé en ville!
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Tolochenaz
La Coopérative viticole célèbre ses 90 ans ce week-end. ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
La Maison des Associations prendra ses quartiers au ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Echichens
Dans le cadre de son travail de diplôme, Myriam Duruz a ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Football

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 19
ven 17.05.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lonay
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...