Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Voyage

Rencontres turques

Sébastien Kramer 24.03.2014 17:40

C'est avec un couple d'amis suisses et sans nos vélos que nous voyageons dans le nord-est de la Turquie. Deux semaines de découvertes, souvent dans un froid intense, où de nouvelles facettes de ce pays se dévoilent entre la neige et la glace. Nous passons aussi quelques jours en Géorgie, pays frontalier, où la différence de culture est frappante: verre de vodka matinal, architecture communiste, visites de caves et de monastères. Nous retrouvons ensuite nos vélos et des températures printanières au sud de la Turquie pour continuer notre route vers l'Est.

Le paysage vallonné nous séduit et fait travailler nos mollets engourdis par trois semaines sans pédaler. Sur une terre rouge foncée, des centaines d'arbres aux branches biscornues et presque blanches nous interpellent. On apprendra plus tard que ce sont des pistachiers dont la culture est très répandue dans la région. Lors d'une pause au bord de la route, un paysan nous invite à le rejoindre pour partager nos repas respectifs. Bien que travaillant seul, il sort deux petits verres à thé qu'il remplit avec la théière posée directement sur les braises. Ici, tout est toujours prêt pour partager un moment avec d'autres en sirotant quelques thés. Comme le soir où nous plantons notre tente dans un parc à la sortie de la ville d'Adiyaman. En quelques minutes, sans vraiment comprendre ce qui se passe, on se retrouve avec du pain, du poulet grillé, des oranges et deux invitations à boire des thés! Avec la nuit qui tombe, on ne peut que deviner le visage de nos hôtes, mais on savoure leur générosité débordante.

Au bord de l'immense barrage Atatürk, nous faisons un petit détour par le sommet du mont Nemrut. Une ascension raide, à moitié dans la neige, qui nous offre une vision de la folie d'un homme. Il y a plus de 2000 ans, un roi y a érigé des énormes statues le représentant entouré par des Dieux. Aujourd'hui, les têtes sont détachées des corps et leur regard semble impénétrable. Avec une petite couche de neige et un ciel nuageux, l'ambiance qui se dégage du lieu a quelque chose de bien mystérieux. Pour retrouver la route principale, on tente de suivre un petit chemin se faufilant dans un canyon. Le décor sauvage est impressionnant, mais on aura surtout "baladé" notre vélo en le poussant, tant les éboulements rendent le passage difficile. Au bord du lac, nous rencontrons Daniel, un Franco-Portuguais qui travaille depuis plusieurs mois sur la construction d'un pont haubané qui va remplacer le service de ferry permettant de traverser le lac. Nous restons deux jours sur place, hébergés par Daniel, pour visiter le pont et découvrir la vie de chantier. On apprend plein de choses que nous n'aurions pas pensé apprendre au fond de l'Anatolie! Et un peu de partage francophone est un vrai plaisir, tant pour Daniel que pour nous.

Lorsque l'on pédale sur les petites routes campagnardes, on apprend à ne conduire qu'avec une seule main. L'autre servant à saluer les passants ou les voitures que nous croisons. Certains ont vraiment l'air de nous prendre pour des fous. Pourquoi se fatiguer sur un vélo alors que motos et voitures ont été inventées…?

En roulant à travers les immenses plaines très caillouteuses, on croise plusieurs troupeaux de chèvres et de moutons paissant sous une pluie fine. Lorsque l'on passe à côté du camp des bergers, on est surpris par l'animal que l'on craignait le plus avant de partir: le kangal. Et ils sont même trois pour cette première rencontre! Ces énormes chiens portent des colliers avec des pointes acérées et sont dressés pour tuer ours et loups. Ils tournent autour de nous en grognant et en montrant les crocs, mais très vite leur maître arrive et parvient à les calmer. On s'en tient donc à une belle frayeur pour cette fois.

Retrouvez la suite de cet article en cliquant ici!

L’actu en images

Journal de Morges
Réception des nouveaux habitants 2019
La commune de Saint-Prex a accueilli ses nouveaux habitants et ...
Journal de Morges
Spectacle des Mouettes 2019
La société Les Mouettes est allée naviguer le 9 novembre dans le ...
Journal de Morges
Compagnie 1112 - Novembre 2019
Avec Montréal, Montréal, Jenny Humbert décortique l’art du ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
La 11e édition du Festival international d’orgue a ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Vufflens-le-chât.
Si à l’est de la rivière, les élèves sont toujours plus ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Football
Ancien gardien du Lausanne-Sports et du FC Bâle, Eric ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 44
ven 15.11.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Vullierens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...