Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Voyage

Un an à vélo : Turkménistan-Ouzbékistan-Tadjikistan (2ème partie)

Sébastien Kramer 13.08.2014 23:20

La suite des aventures de Sébastien et Delphine partis à vélo depuis un an.

Un soir, Ali, un jeune Ouzbek de 17 ans, nous invite à passer la nuit dans la maison de sa famille. On remarque alors ces petits changements qui montrent que nous sommes dans un pays différent avec une autre culture. Le thé est vert et servi sans sucre dans des petits bols, le pain est moins plat qu'en Iran et l'hôte se doit de le rompre et de le partager entre les convives. La plus grande différence avec nos expériences turques et iraniennes, c'est qu'on est seul dans une pièce. On nous sert des shashliks (brochettes de viande grillée), du plov (plat de riz avec carottes, oignons et quelques bouts de viande, le tout bien gras) et de la salade avec des herbes délicieuses comme si on était dans un restaurant. On se sent incroyablement bien traités par cette famille que l'on ne connaît pas, mais il n'y a que peu d'échange avec elle.

Et puis le jour tant attendu arrive. Nous atteignons la ville mythique de Samarkand. Une immense coupole bleue devient notre boussole, mais arrivés près d'elle, nous réalisons que ce n'est pas ici que nous avons déjà tant de "souvenirs imaginés". Mais un peu plus loin, après avoir contourné un parc, nous y sommes. L'ensemble du Registan est face à nous et nous admirons ses trois sublimes medrese, assis sur nos vélos, les larmes aux yeux. Samarkand était un rêve, voila qu'il devient réalité.

Nous restons une semaine dans la ville pour admirer les fabuleux vestiges de l'époque de Tamerlan et pour profiter de l'ambiance très internationale de notre auberge. En voyageant à vélo et en dormant sous tente, on ne rencontre que très peu d'autres voyageurs. Ici, la cour intérieure ombragée est idéale pour bavarder des heures en buvant des thés et en mangeant un bout de pastèque. La Coupe du Monde de football bat son plein et chacun choisit son équipe favorite qu'il supporte en regardant le petit écran avec les commentaires en ouzbek. A la fin du match, les discussions reprennent, parfois jusqu'au petit matin, sur la chute de l'URSS, la vie de Tamerlan, les traditions des pays traversés et toutes ces expériences qui se sont accumulées au cours de nos voyages respectifs.

Si les sites historiques de Samarkand sont autant grandioses que fascinants, le reste de la ville manque de caractère. Les rues principales et les places ont été réaménagées pour les touristes, les rendant trop aseptisées, trop propres. Des murs ont été érigés pour cacher les vieux quartiers où la route est défoncée, où certaines maisons sont à moitié détruites, où tout n'est pas vraiment propre. Dans ces quartiers, les enfants courent dans les rues, les vieux discutent en jouant aux échecs, les verres de vodka se vident avant midi. C'est derrière ces grands murs que le véritable caractère de la ville se dévoile et donne à Samarkand son âme qui a su traverse les siècles.

Pour rejoindre le Tadjikistan, nous passons par le sud du pays. Une bonne semaine à rouler sur des routes de campagnes souvent agréables, avec quelques jolies montées bien sûr. Nous remplissons nos sacoches de beaux fruits et légumes que nous achetons (si on ne nous les donne pas…) dans des marchés très colorés qui surgissent au bord de la route une fois par semaine. Les derniers jours, nous roulons avec Mauro, un Italien qui se rend au Japon sur son vélo et qui agrémente nos journées de son bel accent et de ses expressions si italiennes qui n'arrêtent pas de nous faire rire.

Lorsque nous passons la frontière tadjike, cela fait une année et plus de 10'000 km que nous roulons. On a de la peine à le réaliser, alors on essaie juste de se concentrer sur le présent et d'en profiter au mieux. Devant nous se dressent les hautes montagnes du Pamir et nous aurons besoin de toute notre expérience et notre énergie pour traverser cette route mythique dans le monde des cyclo-voyageurs.

L’actu en images

Journal de Morges
125 ans, 125 plants!
Il y avait du monde pour l'action "125 ans, 125 plants" du Journal ...
Journal de Morges
Fête de la Glace 2019
Le week-end dernier avait lieu la Fête de la Glace à la patinoire ...
Journal de Morges
Night Run 2019
Samedi 2 novembre, la Night Run a fait le plein de concurrent au ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète
Porté quasiment disparu au début des années 2000, ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Région
L’Association régionale Cossonay-Aubonne-Morges invite ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Cela fait six ans que Cédric Wiesner vient trois jours ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 43
ven 08.11.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Gollion
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...