Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

critique

Une comédie qui part en vrille

Cédric Jotterand 29.01.2016 14:51

Que dire de Nelson, comédie qui cartonne depuis 297 représentations à Paris et en tournée, la 298e étant prévue à Beausobre une seconde fois ce vendredi soir.
Les billets des deux soirées morgienne se sont arrachés depuis des mois car son héroïne Chantal Ladesous est devenue l'une des comédiennes et humoristes à la mode, celle que l'on voir partout - de Drucker aux Grosses Têtes - depuis quatre-cinq ans.
Et ses fans (qui oserait prétendre le contraire?) en ont eu pour leur argent jeudi soir, la tête d'affiche de "Nelson" jouant une sorte de one-woman-show, bien que six autres comédiens figurent aussi sur la scène de Beausobre, avec une mention spéciale pour Eric Laugérias.
Si l'on est pas complètement tombé sous le charme, c'est que derrière la performance de taille de Chantal Ladesous, sonore, ébouriffante, ultradynamique et joyeusement cynique - quoique trop souvent inaudible en fin de réplique - le texte, lui, manque résolument d'épaisseur. Pour séduire un garçon d'une famille végétalienne, la fille de l'humoriste devenue avocate assure à son petit copain que la sienne - de famille - partage également les mêmes pratiques alimentaires - ce qui est faux, évidemment - obligeant son frère et ses parents à jouer le jeu lors d'un dîner où tout le monde doit lier connaissance. Vous imaginez la suite en catastrophe annoncée.
Au milieu de clichés, de gags sympas mais qui n'ont parfois rien à voir avec la pièce, de passages loufoques où l'humoriste chante des extraits de la Compagnie Créole (!), on se retrouve au beau milieu d'un salon en pagaille où l'on ne saisit pas toujours le propos, avant d'éclater de rire une seconde plus tard sur un bon mot ou une scène cocasse.
A la fin, tout le monde avoue aux autres qu'à part la maman du jeune premier, personne n'est végétalien et que le saucisson, le McDo et les entrecôtes virevoltent en cachette, mettant un point final à une pièce de boulevard à gros traits où l'on rit parfois beaucoup, parfois beaucoup moins.
Et Nelson dans tout ça? Le nom du lapin nain et aveugle, anecdote parmi les autres, mais qui a quand même sa place sur l'affiche dans les bras de Chantal Ladesous!

L’actu en images

Journal de Morges
Handi-Challenge 2019
À Morges, de nombreuses personnes se sont réunies le dimanche 19 ...
Journal de Morges
Course automobile de Bière 2019
La 54e édition de la Course automobile de Bière a eu lieu les 18 ...
Journal de Morges
Aubonne Gourmande 2019
Le samedi 18 mai, un voyage bucolique a été organisé à ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Tolochenaz
Soutien régulier des manifestations sportives de la ...
St-Oyens
Chaque semaine, nous vous proposons de partir à la ...
Apples
Alain Jaquier et Philippe Givel ont passé leur journée ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 20
ven 24.05.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Saint-Oyens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. Vingtième ...