Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Spécial gymnasiens

«J’ai été victime de harcèlement»

Chloé André et Ana Oliveira 20.12.2019 11:38
Les insultes que Marion recevait au quotidien sont d’une violence inouïe. Chloé André et Ana Oliveira

Marion a vécu un an et demi d’atroces souffrances sans savoir où donner de la tête. Insultée et menacée notamment via les réseaux sociaux, elle raconte son histoire.

Marion (prénom d’emprunt) ressemble à n’importe quelle fille de 17 ans: joyeuse, rigolote, et pleine de vie. Pourtant, plus jeune, Marion a vécu un cauchemar. «C’est à l’âge de 15 ans que tout a débuté, lors de mes dernières années scolaires dans mon ancienne école, dans une petite ville du Sud de la France», raconte-t-elle très touchée. Marion a souffert de cyber harcèlement pendant un peu plus d’un an et demi. Menacée et insultée, elle a vécu toute seule dans le secret et la douleur. 

 "Je prends la parole pour ceux qui ne l’ont pas osé
et qui vivent peut-être encore dans la souffrance"


Des camarades de classe ont commencé et petit à petit ses amis ont suivi le mouvement, car, cela devenait honteux de trainer avec «la grosse du collège». Ils n’hésitaient pas à lui lancer des méchancetés dans les couloirs sans que les professeurs ne remarquent quoi que ce soit ou même à l’afficher publiquement sur les réseaux sociaux. Comme si cela n’était pas suffisant, elle recevait des menaces et des injures anonymes, lui disant d’arrêter de venir en cours ou bien pire... «Pends-toi», «Crève», «Tu ne mérites pas la vie», «Sale thon»...voilà qui illustre la violence qu’elle a subie.

Dégoût d’elle-même

À force d’être confrontée à ces messages, Marion a fini par les croire, par se trouver en surpoids. Ce qui a entraîné une perte totale de confiance en elle et d’autres lourdes conséquences. Un dégoût pour son corps a été créé, Marion mangeait de moins en moins et se cachait. Vomir après les repas et se faire du mal physiquement sont devenus son quotidien. 

Elle a encore aujourd’hui de la peine à s’exprimer sur cette année de souffrances et de mal-être. Elle ne se confiait qu’à son fidèle ami, son chien adoré. «J’avais besoin de discuter, mais à la fois peur de me faire juger, je savais que mon chien me resterait toujours fidèle», se livre-t-elle courageusement.

Heureusement, une nouvelle élève est arrivée dans le collège. Marion avait tellement besoin de s’ouvrir à quelqu’un qu’elle lui a parlé, avant qu’elle ne soit influencée elle aussi. Cette fille a néanmoins pris la bonne initiative: le dire à la médiatrice. Après l’avoir appris, Marion n’avait pas envie d’être reconnaissante, car, pour elle, elle avait trahi sa confiance en dévoilant un secret si lourd. «Avec du recul, je ne remercierai jamais assez cette fille grâce à qui je suis enfin sortie de ce cauchemar», confie Marion tout émue. 

Les membres de l’enseignement l’ont directement prise en charge et elle a été très soutenue par la médiatrice et l’infirmière. «Je me suis vraiment ouverte et me sentais très soulagée après coup», avoue la jeune femme. La médiatrice et la directrice sont venues en parler en cours, afin de trouver des solutions à ce problème pour ne pas que ça dégénère ou se reproduise sur d’autres personnes. 

À lire également: "2019 a été un tournant dans la prise de conscience climatique"

Le soutien

Ses parents ont ensuite été mis au courant. Leur rôle est primordial en cas de harcèlement, la victime doit en parler à des proches ou à des personnes spécialisées, car si elle garde ça pour elle, elle va se renfermer et finir par se détruire. Quand ses parents ont fini par l’apprendre de la médiatrice, ils ont été très surpris. À la maison, Marion se montrait toujours joyeuse et avait réussi à maintenir de bons résultats scolaires, ce qui n’a donc pas alerté ses parents. «Ma mère n’avait plus les mots, elle m’a prise dans ses bras d’un air inquiet et désespéré. Elle m’a ensuite félicitée d’avoir été aussi forte face à cette horrible phase. Mon père, lui, est parti en vrille. Il s’est énervé si fort qu’il s’est levé et a tapé dans un mur du bureau de la médiatrice en lui disant “Comment vous avez pu laisser ma fille vivre ça?”. Il était hors de lui et en même temps s’en voulait de ne pas avoir été là pour moi et de ne pas avoir remarqué mon mal-être», avoue-t-elle en pleurs. 

Marion pense avoir eu tort de se taire si longtemps. Elle est consciente que si elle était sortie du silence plus tôt, le cauchemar n’aurait pas duré autant... ou n’aurait peut-être même pas existé.

L’actu en images

Journal de Morges
Tournoi des enfants, Zen Do Ryu 2020
Le week-end du 8-9 février, le club du Zen Do Ryu basé à Morges ...
Journal de Morges
Soirée du chœur mixte La Mélodie de Brichy - La Paysanne
Les soirées annuelles du chœur mixte La Mélodie de Brichy - La ...
Journal de Morges
Concert annuel de l'Aurore
Le concert annuel de l'Aurore avait lieu le 8 février au Vieux-Moulin.
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Une députée, un café
Chaque semaine, nous partons à la rencontre d'un membre ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Tolochenaz
Seul propriétaire vivant sur le site du Molliau, ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Echandens - Préverenges
En janvier, la ludothèque Toujou Chouette s’est formée ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 07
ven 21.02.2020
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Mollens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...