Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Morges

Le 30 km/h de nuit séduit

Raphaël Cand 13.09.2019 10:24
La mesure a été testée durant deux ans à Lausanne. Brun

Un postulat a été déposé afin que la Municipalité étudie cette possibilité visant à réduire les nuisances sonores nocturnes.

«30 km/h: pour une meilleure qualité de vie, levons le pied!» Tel est l’intitulé d’un postulat déposé la semaine dernière par Frédéric Eggenberger lors de la séance du Conseil communal. Au nom du groupe PSIG (Parti socialiste et Indépendants de gauche), l’élu demande à la Municipalité «d’étudier la possibilité d’introduire la limitation à 30 km/h sur toutes les rues où les normes de bruit sont dépassées».

Le but de cette mesure: diminuer les nuisances sonores nocturnes. Si la commune lutte déjà contre le bruit routier en posant des revêtements phonoabsorbants, Frédéric Eggenberger estime que la réduction de la vitesse est le moyen le plus simple, efficace et économique de lutter contre le vrombissement des voitures. Il en veut pour preuve les résultats de tests menés durant deux ans sur les avenues lausannoises de Beaulieu et de Vinet: «Ceux-ci démontrent que l’abaissement de la vitesse permet de réduire le bruit moyen de 2 à 3 décibels. Ce qui correspond à une diminution de moitié du niveau sonore perçu. Si on ajoute la pose d’un revêtement phonoabsorbant, on obtient une réduction globale de 3 à 4 décibels. L’essai révèle également que le 30 km/h nocturne a un impact considérable sur les vitesses excessives, qui baissent drastiquement en comparaison aux mesures faites avec le 50 km/h. Essentielle pour la qualité du sommeil, la diminution des bruits de pointe se monte à 80% lorsque le 30 km/h est en place.»

Voisins favorables

L’élu socialiste relève aussi que «les sondages effectués auprès des automobilistes dans le cadre de l’expérience lausannoise ont révélé que la mesure était bien acceptée par les usagers, d’autant que, limitée aux heures nocturnes, elle n’a d’impact que sur 10% du nombre de véhicules circulant sur le réseau routier». Une enquête montre par ailleurs que les riverains sont favorables au projet, qui produit selon eux des effets positifs significatifs sur la qualité de vie.

À lire également: Eglantine cache des vestiges du passé

L’objet est désormais entre les mains de la Municipalité qui devra indiquer à l’occasion d’une prochaine séance si elle s’oppose ou non à cette requête. Mais c’est le Conseil qui aura le dernier mot et pourra alors choisir de prendre en considération ce texte, forçant dès lors l’exécutif à la rédaction d’un rapport à propos du postulat. 

L’actu en images

Journal de Morges
Morges au championnat suisse
La phase finale du championnat de Suisse a souri aux Morgiennes, ...
Journal de Morges
40 ans du Judo Club de Ballens
Le Club a fêté ses 40 ans le 23 novembre 2019.
Journal de Morges
Réception des nouveaux habitants 2019
La commune de Saint-Prex a accueilli ses nouveaux habitants et ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Lully
Le Conseil général de Lully a accepté le préavis ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

MANIFESTATION
Près de 150 vignerons sont venus alerter les ...
CHAMPIONNES
Le Judo Club Morges a réalisé une performance magique ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

on se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 47
ven 06.12.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Bremblens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...