Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Enquête

Les forêts, un patrimoine qui coûte

Sarah Rempe 01.03.2019 15:25
Jean-Daniel Bertholet, Ruth Müller et Pierre-Yves Morel ne peuvent que constater les coûts de leur dicastère. Sébastien Bovy

«Aujourd’hui, une forêt c’est un peu comme un château ou une église.» Pierre-Yves Morel, municipal des forêts de Montricher ne se voile pas la face. Il le sait, son dicastère est abonné aux chiffres rouges. «Notre dernier exercice bénéficiaire remonte à 1988, avec 2466 francs. Depuis, nous sommes déficitaires. Actuellement, ça tourne autour des 200 000 francs de perte chaque année, c’est compliqué.» Une chute vertigineuse qui s’explique assez facilement. «Le marché du bois est catastrophique, explique le municipal montélet. Il est donc compliqué de tirer son épingle du jeu.» Un avis confirmé par son homologue de Bière, Jean-Daniel Bertholet. «Avec ce prix qui baisse constamment, nous devons remettre annuellement entre 150 et 250 000 francs dans le compte forêts.»

Loin des 1495 hectares (ha) de Montricher et des 1200 ha de Bière, Pampigny et ses 300 ha de forêt connaît cependant les mêmes difficultés financières. La municipale en charge, Ruth Müller, relève un autre point onéreux. «Ici, l’exploitation du bois est bénéficiaire, mais ce qui coûte ce sont les charges qui sont liées à l’entretien de la forêt. Par exemple à cause des travaux à effectuer sur les chemins ou aux alentours des refuges.» Une problématique accentuée à Bière. «Nous sommes dans le massif du Jura, précise Jean-Daniel Bertholet, ce qui signifie que nous devons gérer des forêts dans une forte pente, impliquant des machines spéciales, qui ont évidemment un coût supplémentaire.» 

Heureusement, les communes forestières peuvent compter sur la péréquation cantonale pour limiter les dégâts. «Grâce à ça, on réduit notre déficit de 50%, assure Pierre-Yves Morel. Mais ça ne suffit pas à revenir dans les chiffres noirs. Idéalement, il faudrait que la Confédération nous donne un petit quelque chose aussi.»

Économies difficiles

Car il est compliqué de réduire les budgets dans le dicastère des forêts. «À Pampigny, nous n’avons plus d’équipe forestière, faute de moyens financiers, déplore Ruth Müller. Notre garde forestier s’occupe de la gestion globale, mais notre commune n’est pas son seul secteur. Pour les travaux, nous devons faire appel à des entreprises externes.»

Cas de figure différent à Bière et Montricher, qui possèdent leur propre service forestier. «C’est clair que si on voulait faire des économies, il faudrait tout mécaniser et se passer de nos employés, détaille Pierre-Yves Morel. Mais ça n’est pas notre politique. Au-delà du côté humain qui est évidemment essentiel, nos bûcherons aident également au bon fonctionnement de la commune. Par exemple, l’hiver, ils donnent un coup de main pour déneiger. Ce sont des forces importantes et il est hors de question de réduire les frais sur cet aspect.»

S’adapter au revers

Alors qu’à l’époque, les forêts rapportaient énormément aux communes propriétaires, aujourd’hui, difficile d’envisager un retour dans le vert. «C’est acquis que ce dicastère est voué au déficit, regrette Ruth Müller. Pourtant, il est hors de question d’arrêter de s’en occuper, même si on ne fait pas d’argent.» La municipale pampignolaise affirme d’ailleurs posséder «le plus beau dicastère».

Pour le municipal birolan, il ne faut pas oublier le riche passé. «À l’époque, les communes forestières ne payaient pratiquement pas d’impôts, tant le bois était rentable. Aujourd’hui, ça n’est plus le cas, mais on ne peut pas ne rien donner quand on a beaucoup et réclamer lorsque l’on n’a plus rien. C’est le prix du bois qui fait tout et on ne peut que s’y adapter au mieux.» Mais pas question de baisser les bras pour autant. «Il faut serrer les dents, reconnaît Pierre-Yves Morel. Je pars du principe que ça va repartir comme il y a 35-40 ans. Et ce jour-là, on sera content d’avoir continué à prendre soin des forêts. On investit sur l’avenir».  

La position des communes, conscientes des difficultés, mais confiantes dans le futur de leurs forêts, est un peu à l’image du milieu. Marché du bois, état des forêts, conditions de travail, valorisation du bois suisse... à travers cette enquête nous vous proposons une immersion au cœur des bois. Pour prendre conscience de l’état de cette nature essentielle, sur le pas de notre porte.

 

Pour aller plus loin, cliquez ici.

L’actu en images

Journal de Morges
Vente de bulbes 2019
La fin de la traditionnelle Fête de la tulipe a été marquée par la ...
Journal de Morges
Finale Coupe Vaudoise 2019
Dimanche 12 mai, Echichens accueillait la finale de la Coupe ...
Journal de Morges
Morges bouge 2019
Le lundi 6 mai, plus de 2300 personnes ont bougé en ville!
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Echichens
Dans le cadre de son travail de diplôme, Myriam Duruz a ...
Lonay
Chaque semaine, nous vous proposons de partir à la ...
Gollion
Suite à l’annonce de la démolition de la salle du ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Football

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 19
ven 17.05.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lonay
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...