Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Ballens

Mon avenir, mon village: Ballens

Raphaël Jotterand 08.03.2019 16:02

Chaque semaine, nous vous proposons de partir à la découverte d’un village du district à travers l’un des ses jeunes citoyens qui livre sa vision d’avenir. Aujourd'hui, nous avons rencontré Sydney Faeh, 20 ans et habitante de Ballens.

Comment vois-tu...

 L’évolution de ton village?

- Je suis arrivé dans ce village il y a dix ans, car avant, je vivais au Canada. Nous venions parfois rendre visite à nos grands-parents qui habitaient déjà à Ballens, donc j’ai vraiment pu suivre l’évolution au fil des années. Il y a eu la construction d’une nouvelle place du village, de nouveaux immeubles, et donc, de nouveaux habitants. Aujourd’hui, je ne me verrai pas vivre ailleurs qu’à Ballens. C’est un vrai village de campagne avec beaucoup de traditions comme par exemple son abbaye, mais aussi ses différentes sociétés locales, à l’image de la jeunesse dont je fais partie. Quand on fait le Nouvel An, on rencontre plein de personnes et c’est un moment très chaleureux. Ce qui est vraiment incroyable, c’est que tout le monde se connait et j’espère sincèrement que ça va rester comme ça.

 Ton futur?

- Actuellement, je suis en stage dans une ferme à Fribourg et j’étudie à la Haute Ecole d’Agronomie à Berne. Mon souhait est de pouvoir travailler dans le monde agricole. Il y a beaucoup de métiers dans ce domaine, mais je ne sais pas encore dans quelle filière je veux me lancer. Ce qui est sûr, c’est que je voudrais travailler avec les animaux. Lorsque j’aurai terminé mes études, je vais probablement partir un ou deux ans au Canada et, ensuite, pourquoi pas reprendre la ferme familiale à Ballens.

Partez à la découverte en vidéo du village de Ballens

 L’avenir de ta planète?

- Au point où on en est, si on continue comme ça, on ne s’en sortira pas. On va dans la mauvaise direction. Il va y avoir un manque de ressources et je crains que les dégâts soient colossaux. Il faudrait, tous, qu’on commence à faire de petits efforts, comme manger local et de saison, pour retrouver une certaine reconnaissance de la terre. On en veut toujours plus, mais on devrait essayer de baisser notre consommation et être plus reconnaissant de ce qu’on a déjà.

L’actu en images

Journal de Morges
Vente de bulbes 2019
La fin de la traditionnelle Fête de la tulipe a été marquée par la ...
Journal de Morges
Finale Coupe Vaudoise 2019
Dimanche 12 mai, Echichens accueillait la finale de la Coupe ...
Journal de Morges
Morges bouge 2019
Le lundi 6 mai, plus de 2300 personnes ont bougé en ville!
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Echichens
Dans le cadre de son travail de diplôme, Myriam Duruz a ...
Lonay
Chaque semaine, nous vous proposons de partir à la ...
Gollion
Suite à l’annonce de la démolition de la salle du ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Football

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 19
ven 17.05.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lonay
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...