Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

On se bouge pour la planète

Un duo de choc pour le climat

Raphaël Cand 11.08.2019 20:27
Jacques Dubochet a rencontré Greta Thunberg. Cella

À l’occasion du sommet contre le réchauffement climatique qui se déroule cette semaine à l’Université de Lausanne, Jacques Dubochet a rencontré la jeune militante suédoise. 

Le temps d’une semaine, Lausanne est la capitale de la lutte contre le réchauffement climatique. Plus de 450 jeunes issus de 38 pays participent depuis lundi à l’Université au sommet «SmileForFuture» («Sourire pour le Futur»). Parmi eux, la militante suédoise de 16 ans Greta Thunberg et... Jacques Dubochet. Le prix Nobel est l’un des rares «adultes» à avoir pu assister aux discussions. 

Mercredi en fin de journée, alors qu’il sortait de trois jours riches en émotions, le Morgien a accepté de se confier. Et il a tout d’abord souhaité défendre Greta Thunberg, qui n’est pas épargnée par les critiques. «Il y a quelques jours, un collègue m’a assuré qu’il existe autour d’elle tout un cercle de gens qui s’en mettent plein les poches. J’ai été étonné, mais me suis dit que cela était peut-être vrai. Qu’il savait probablement mieux que moi. Mais ça n’est pas le cas», affirme Jacques Dubochet. 

Ce dernier en a acquis la conviction lors d’un déjeuner qu’il a partagé lundi avec les Thunberg: «J’ai pu faire connaissance avec Greta. Ou plutôt avec son père car le contact personnel est très difficile avec la jeune adolescente qui est atteinte du syndrome d’Asperger (ndlr: forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage). Pendant une heure, nous avons parlé de sa fille qui était assise juste à côté. Et je peux vous l’assurer: l’argent n’a aucune importance pour eux. Greta est un monument de force et de certitudes. Elle a débuté sa grève alors que ses parents ne la soutenaient pas. Et c’est elle désormais le moteur qui entraîne sa famille dans ce combat. Elle prend elle-même les décisions et n’est manipulée par personne.»

Alors pourquoi dès lors est-elle sujette à autant de reproches? Le conseiller communal morgien a sa petite idée là-dessus: «Très peu de gens sont capables d’accepter ses positions qui dérangent. Mais comme Greta le dit très bien, notamment aux médias qui se précipitent sur elle, elle ne parle que de science et de faits. C’est bien cela et non sa personne qu’elle cherche à mettre en avant.» 

Fardeau à porter

Preuve supplémentaire de l’admiration qu’éprouve Jacques Dubochet à l’égard de la jeune militante, le prix Nobel garde dans son portemonnaie une phrase que Greta Thunberg a adressée aux participants de la COP24 qui s’est déroulée en Pologne en décembre 2018: «Vous parlez de poursuivre les mêmes mauvaises idées qui nous ont mis dans cette situation, alors que la seule réaction logique est de tirer le frein à main. Vous n’êtes pas assez matures pour dire les choses comme elles sont. Même ce fardeau vous le laissez à nous, les enfants.»

Cette idée de fardeau lourd à porter, d’autres jeunes l’ont exprimée durant un échange auquel le Morgien a pris part mardi. «Je me suis retrouvé au milieu de militants dont la moyenne d’âge était de 17 ans, explique Jacques Dubochet. Le sujet de discussion était l’anxiété. J’ai tout d’abord pensé que l’on allait parler des reproches faits au mouvement de créer la panique. Pas du tout. Les adolescents présents exprimaient simplement leurs peurs. Non pas celles relatives au futur, mais leurs inquiétudes de ne pas être capable d’assumer la tâche qui leur est donnée. Voir ces gamins se rencontrer pour confier leurs craintes d’avoir à porter un problème trop grand pour eux alors que ceux qui auraient dû s’en occuper les ont laissé tomber, cela m’a profondément marqué.»

À lire également: La dernière sonne avant Woodstock

Le prix Nobel se reconnaît d’ailleurs en eux: «Je fais aussi partie de ceux qui regardent les faits. Mais contrairement à eux, je suis vieux. Dans dix ans, je ne serais plus là. Ces enfants, c’est de leur futur qu’il s’agit.»

L’actu en images

Journal de Morges
Marché de Noël 2019
La troisième édition du Marché de Noël au Château a démarré mercredi.
Journal de Morges
La Birolande 2019
La troupe de théâtre de Bière La Birolande a présenté son ...
Journal de Morges
La Voile 2019
La création musicale pour choeurs, orchestre de chambre et ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Etoy
Le Conseil communal a décidé de créer un fonds pour ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Centre aquatique
Un nouveau rebondissement risque de bouleverser l'avenir ...
canton
Le Conseil d'Etat a décidé de bloquer toutes les ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 48
ven 13.12.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lussy-sur-Morges
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...